Chirurgie Esthétique Tunis

 +216 70 73 54 53
 +216 20 30 11 60
Viber & WhatsApp
Tunisia Health Beauty agence de tourismetunisiaHealthAndBeauty

Rehausser le point G pour retrouver l'orgasme

Si certaines femmes ont la chance de connaître le plaisir clitoridien et celui du vagin, sous l’effet de la vieillisse des tissus ou le relâchement des parois vaginales il va s'atténuer et disparaître.

Afin d’y remédier, la chirurgie intime offre la possibilité de rehausser le point «G» qui facilite une stimulation mécanique de cette région.

Le point G, C’est quoi ?

C'est en 1940 que le gynécologue allemand, Ernest Grafenberg à formellement identifié le point G en tant que région du vagin située à environ 3 cm de son entrée. Il est reconnaissable, par son aspect bombé et sa muqueuse un peu plus râpeuse par rapport aux autres zones de cette partie intime.

En fait, le dysfonctionnement du point G est d’origine hormonale, soit une baisse des hormones du fait de l’âge, une origine anatomique, associée à des troubles de la statique pelvienne avec une perte de tonicité périnéale suite à un accouchement ou après une chirurgie ou une origine psychologique avec un déni périnéal.

Rehausser le point G, pour qui ?

L’augmentation du volume du point G, est indiquée pour une femme qui souffre d’un trouble qui affecte le plaisir sexuel ou qui présente un plaisir sexuel normal avec le désire d’augmenter ses sensations. 

Consultation préopératoire

Un attentif interrogatoire auprès du gynécologue, est nécessaire pour examiner la santé sexuelle de la patiente. En vertu de cette évaluation, il serait possible de déterminer l’origine du trouble sexuel. 

Un bilan préopératoire, est réalisable conformément aux prescriptions.

Il est recommandé, que la patiente arrête de fumer pendant 1mois avant et après l’opération ainsi que tout médicament contenant de l’aspirine durant les 10 jours qui précédent le jour de la chirurgie.

Comment rehausser le point G ?

La chirurgie d’augmentation du point G, consiste à permettant d’exposer cette région érogène pour qu’elle soit plus facilement stimulée. 

En pratique, le chirurgien esthétique injecte entre 2 et 3 ml d’acide hyaluronique en tant que produit naturel et résorbable qui permet de réhydrater les tissus.

L’acide hyaluronique, permet de compenser le volume manquant sur la base d’une procédure naturelle.

L’effet obtenu par l’augmentation du point G est une stimulation des glandes para-urétrales et leur sécrétion, facilitant la lubrification de la zone, ainsi qu’un effet volume.

Il s’agit, de l’unique traitement de rajeunissement et soutènement du point G qui serait modifiée au cours des différentes périodes génitales féminines. Ainsi, le point G serait plus facilement stimulable ainsi qu’une amélioration des troubles sexuels.

Dans le cadre d’un acte d’une durée totale de 30 minutes, le médecin esthétique procède par une anesthésie du contact de la région à traiter avant d’injecter l’acide hyaluronique au niveau du point G qui serait repéré à l’examen par palpation.

L’apport de cet acte, consiste en une augmentation des sensations et stimuler l’orgasme vaginal.

Suites opératoires

Une sensation de grattage et picotement, persiste pendant 24 heures.

La patiente, doit éviter les rapports sexuels durant les 3 jours qui suivent l’injection de l’acide hyaluronique.

Il faut noter, que cet acte ne présente  aucune contre-indication aux exercices sportifs.

Résultat

Le résultat esthétique de l’augmentation du point G, est immédiatement visible après la disparition de l’effet anesthésique avec une augmentation du volume du Point G palpable pour une durabilité de 8 mois.

Ce résultat, présente un indice de satisfaction qui dépasse les 80% et sans traces visibles.

Si une seule séance d’injection demeure suffisante pour atteindre le résultat escompté,  certaines femmes choisissent de renouveler cette procédure au profit d’un effet maximal.

Complications

En réalité, il est rare que cette injection d’acide hyaluronique provoque des complications liées au geste chirurgical:

Un exceptionnel saignement superficiel,

Des infections exceptionnelles,

Une réaction inflammatoire transitoire.